Tendance : plus de femmes cadres mais toujours peu de dirigeantes

Les raisons habituellement avancées au faible nombre de femmes dirigeantes se ramènent très sommairement à deux types : elles ne sont pas capables et elles ne sont pas intéressées.

La parité n’est pas encore acquise

La présentation des femmes augmente sur le marché du travail et particulièrement dans les emplois de cadre. La parité est encore loin d’être acquise. Les secteurs du droit, de la banque et des assurances offrent quasiment la parité parmi leurs cadres. La construction, le transport, l’industrie et l’informatique quant à eux restent des domaines masculins. Dans la fonction publique, les femmes sont majoritaires parmi les emplois de niveau-cadre (catégorie A). Mais la féminisation diminue avec le niveau de responsabilité. En effet, les femmes n’occupent qu’un quart des postes au sein de la fonction publique dirigeante. Dans le privé, peu de femmes dirigent les entreprises d’au moins dix salariés et la création d’entreprises reste majoritairement masculine.

La place de la femme dans l’entreprise

La place d’une femme dans l’entreprise est un vaste débat. La notion d’égalité renvoie à un choix de société, à une modification de la place des femmes à une vision de la société qu’il convient de faire évaluer. Une égalité professionnelle entre l’homme et la femme est fondée sur les principes d’égalité des droits et d’égalité des chances. Ces dires peuvent expliquer que les femmes devraient avoir toutes ses chances d’accéder à n’importe quel poste qu’un homme peut occuper. Les hommes ont plus de forces physiques que les femmes, mais les femmes ont la même capacité intellectuelle que les hommes. Les femmes ont même plus de capacité que les hommes dans certains domaines. Les femmes sont plus indulgentes que les hommes et elles ont une capacité de tolérance supérieure à celle des hommes. Ces deux caractères sont des atouts pour pouvoir bien géré poste de haute responsabilité.

Pourquoi rares sont les femmes à prendre la direction d’une entreprise ?

De nombreuses études montrent que les femmes dirigeantes tendent à adopter les stratégies de leadership les plus efficaces. Elles sont plus aptes à respecter leurs collaborateurs et à se montrer fières d’eux. Elles ont la capacité de communiquer leur vision plus clairement, elles stimulent mieux leurs collaborateurs et abordent les problèmes de façon plus flexible et créative que les hommes. Pourtant, peu de femmes occupent le poste de dirigeante. La majorité s’arrête au niveau du poste de cadre. Le vrai problème à résoudre est l’absence d’obstacles sur le parcours des hommes incompétents. Le système actuel récompense les hommes pour leur incompétence et pénalise les femmes pour leur compétence au détriment de tous.

Comment expliquer le succès croissant du coaching d’entreprise ?
France : où en est on concernant l’égalité salariale hommes femmes ?