Maryam Radjavi, dirigeante de Résistance iranienne

Maryam Radjavi

Qui est Maryam radjavi ? La dirigeante de résistance iranienne Maryam rajavi est née à Téhéran le 4 décembre 1953. Maryam radjavi est le nouveau souffle de l’Iran moderne, sa façon de penser va à l’encontre des idées reçues sur les femmes musulmanes. Responsable de plusieurs mouvements politiques, notamment du mouvement contre le régime du chah, cette figure emblématique lutte également pour les droits de l’homme. Maryam radjavi mène une lutte acharnée pour l’égalité des droits, plus précisément ceux des femmes.

Maryam Rajavi : une activiste qui lutte pour les droits de la femme

Maryam Rajavi fut choisie par le CRNI ou Conseil National de la Résistance iranienne en 1993 pour être la dirigeante de l’Iran. Autrement dit, Maryam rajavi devient présidente de la république d’Iran au cours d’une période pendant laquelle le pouvoir appartenait de nouveau au peuple iranien. Sa politique basée sur l’égalité de tous permet aux femmes iraniennes de se développer. La femme iranienne toujours mise à part voir même au dernier plan a alors pu avoir d’importantes responsabilités. D’importantes postes au sein de la résistance. Constatez le changement par vous-même, car la majorité des membres de la résistance étaient des activistes des droits de la femme. De plus, dans chacun de ses discours, Maryam Radjavi met en avant la tolérance et surtout la démocratie. Cette présidente exceptionnelle met l’accent sur les droits de l’homme et l’islam. En 1994, Maryam Radjavi pointe du doigt l’oppression religieuse que vivent les femmes musulmanes en Iran au quotidien. Elle menait surtout un combat acharné contre cet intégrisme islamiste qui impactait la vie de la majorité des femmes iraniennes. Un intégrisme qui touche les femmes et spécialement celles qui vivent dans la capitale. Selon cette partisane de la démocratie, les femmes ne sont pas assez respectées et sont négligées par la société. Pour plus d’informations sur le combat que mène cet espoir iranien, rendez-vous sur Ancre 1 : www.maryam-rajavi.com

L’égalité des sexes : l’allié idéal pour lutter contre l’intégrisme           

Contrairement aux autres, Maryam Radjavi est persuadée que l’égalité des sexes est l’arme qu’il faut pour lutter contre l’intégrisme. L’intégrisme qui prône surtout dans les zones urbaines, notamment dans la capitale. L’intégrisme est en effet considéré par de nombreux sociologues comme étant un virus qui empoisonne et détruit l’Iran. Un virus qui détruit peu à peu la société iranienne depuis ces dernières décennies. Maryam rajavi est même la dirigeante d’une puissante organisation réunissant des milliers de femmes provenant des quatre coins du globe. Des femmes dispersées dans différents domaines tels que : le domaine politique, le domaine culturel et le domaine social. Comme un vieux dicton l’affirme : « diviser pour mieux régner ». Les nombreux mouvements de protestations que cette dirigeante à la morale d’acier a menées ont progressivement eu raison de l’inégalité flagrante observée entre la gent masculine et la gent féminine. Peu à peu, les femmes et les hommes sont mis sur le même pied d’égalité. Une égalité de droit qui est surtout observée au Moyen-Orient, là où tout a commencé. Depuis, de nombreuses femmes du Moyen-Orient témoignent du changement de considération de la société à leur égard, notamment en milieu professionnel. De plus en plus de femmes accèdent aux postes à responsabilité dans les entreprises. Les postes à hautes responsabilités ne sont plus réservés aux hommes.

L’Iran de demain : l’Iran libre

Pour donner un meilleur à venir au peuple de l’Iran, Maryam radjavi aspire à un système d’enseignement libre et moderne. Un système d’enseignement qui ne néglige pas les femmes. Elle soutient donc le mouvement des enseignants iraniens qui cherchent à mettre fin à la tyrannie qui gouverne le système éducatif de l’Iran. Un mouvement qui a pour objectifs les points suivants : La fin des inégalités contre les enseignants et de la discrimination. La libération des enseignants envoyés en prison. La liberté des syndicats enseignants et la stabilité des droits des élèves.

Existe-t-il des formations pour apprendre à être un bon chef d’entreprise ?
Salaire, études, rôles, compétences : qu’est ce qu’un chef d’entreprise ?